Found Footage Magazine #8

1-Found-Footage-Magazine-issue-8-johanna-vaude-totalité-super8

Le Found Footage -Magazine- vient de sortir son nouveau numéro sur le cinéma expérimental qui remploie et détourne les images. A cette occasion, des photogrammes de mon film Super 8 "Totalité" (1999) sont présentés sur une pleine page !

The new issue of the Found Footage -Magazine- (dedicated to experimental cinema) has published my Super 8 photograms from my film "Totalité" !

Samouraï / La critique Télérama

telerama-samourai-johanna-vaude-TTT-on aime Featured

"Sur la fiche Wikipédia de Johanna Vaude, elle est qualifiée de « pluridisciplinaire »… ce qui est presque un euphémisme pour cette artiste sans frontières. En regardant son court métrage Samouraï, on peut tout de suite y déceler ses talents de réalisatrice, musicienne, monteuse, plasticienne, cinéphile, japonophile, vidéaste, peintre… En sept minutes défile un montage syncopé d’images en noir et blanc, en couleur, ou juste tachées de rouge. Le travail sur la pellicule est troublant, renforcé par celui sur la bande sonore (par Rémy Laurençon) : l’image et le son semblent aller en accéléré puis au ralenti, avancer par soubresauts et retour en arrière, l’une indépendamment de l’autre mais pas toujours… Les bruits et les cris entremêlés accompagnent de leurs dissonances des scènes quasi subliminales avec sabres et duettistes déchaînés. Et de cet étrange désordre autour de l’art du samouraï sourd une émotion imprévisible. On assiste, tendu et excité, à un poème visuel explosif !"

Millennium Film Journal

millenium-film-journal-johanna-vaude-notre-icare

Mon court métrage "Notre Icare" fait la couverture du n°60 du Millennium Film Journal, une des plus anciennes et célèbre revue New-Yorkaise dédiée au cinéma artistique. Deux photos de mon travail sont également [...]

My short film "Notre Icare" is making the cover of the famous Millennium Film Journal (MFJ), one of the oldest continuously published journals of artists’ moving image works, based in New York. Two frames of my work are also [...]

Ouest-France : Au Cœur du Festival des Passeurs de Lumière

ouestfrance_ok

Après ma venue et la présentation au Festival Les Passeurs de Lumière de Bannalec voici un article paru dans Ouest-France [...] Back from the Festival Les Passeurs de Lumière in Bannalec, here you can find a review about [...]

Les Inrocks : Cadavre Exquis par Vincent Ostria

les-inrocks-blow-up-arte-johanna-vaude-ufo-dreams

"Blow Up donne un nouveau sens aux films, voire les réinvente pour en faire d'autres œuvres à part entière, parfois même des chefs-d’œuvres, comme UFO Dreams de Johanna Vaude, recut ("remontage") d'extraits de science-fiction d'une beauté exténuante." "Blow Up gives new meaning to films, and even reinvents them to creat other works, sometimes even masterpieces, like UFO Dreams of Johanna Vaude, recut of extracts from science fiction films is a grueling beauty. »

Bref 81 – « Exploration de Johanna Vaude » par Rodolphe Olcèse

bref81

Let us first introduce Johanna Vaude’s film with a small lexical information. Emile Littré’s dictionary, a positivist of the 19th century and a great thinker of the language, gives two meanings to the word “Exploration”. The first one, which has to do with the discovery of unexplored territories, is familiar. The second one comes from the medical vocabulary (...)

Cahiers du Cinema Espana – Icaro in la intimidade by Gonzalo De Pedro

cahiersCinema

Images. And the world also. Experimental cinema, centred on visual exploration and renovation of images, could run the risk of turning the back on the surrounding world by dint of looking at itself and at its referents and of forgetting all that exists beyond it. It is not by accident if in her program “The world inside out”, where the first avant-gardes and the most contemporary experimental cinema live together (...)

Turbulences vidéos 56 – Johanna Vaude/Lowave : DVD « Hybride » par Bidhan Jacobs

TurbulencesVideo

Une interview de Bidhan Jacobs avec Johanna Vaude et Lowave à l'occasion de la sortie DVD "Hybride" pour la revue Turbulences Video […]

MK2 Beaubourg – Trois Couleurs

MK2_beaubourg

Jeune cinéaste, Johanna Vaude a commencé par des pratiques aussi diverses que la peinture, le dessin, la photo, la poésie, la vidéo et les installations, avant de rencontrer le cinéma expérimental durant ses études d’arts plastiques. Ce registre particulier a tout de suite attiré son attention. Très vite, il lui offre toute liberté d’expression pour […]

Bref 51 – Le cinéma pindarique et intérieur de Johanna Vaude par Raphaël Bassan

Bref51

Après les hommages qui lui ont été rendus un peu partout en 2001, il était temps de faire le point sur l’œuvre déjà abondante, de Johanna Vaude, une jeune cinéaste indépendante française plus que prometteuse […]

Cinéastes 6 – Voyage musical et plastique au coeur des êtres par Vivien Villani

Cineastes

Le cinéma de Johanna Vaude est traversé par un style extrêmement personnel qui se dégage rapidement de ses influences, et irrigue toute son œuvre de façon très cohérente, quelque soit le support utilisé. En même temps, chacune de ses œuvre a une originalité et une identité propre. […]

Repérages 28 – Confrontations en tous genres par Nicolas Schmerkin

reperages

Après le duo Valérie Mrejen / Milena Gierke l'an dernier, c'est l’œuvre de Johanna Vaude, la coqueluche de l'expérimental français qui sera confronté à celle de la New-Yorkaise Martha Colburn […]

Libération – « Jeunes et expérimentaux » par Didier Péron

Libe

"Enthousiasme. En voyant ces films, mais aussi ceux flamboyants à s'en retourner les yeux de le très jeune Johanna Vaude qu'elle fabrique avec ciseaux et encre de chine comme des opéras psychédéliques faits main, en écoutant Photek ou As One à fond la caisse (L'oeil sauvage, Autoportrait et le monde...), on ne peut qu'être frappé par la diversité des approches et l'extrême enthousiasme qui les guide."