Encyclopédie du Court-Métrage

Encyclopedie_court_metrage

"Les courts métrages de Johanna Vaude (Autoportrait & le monde, 1997, Notre Icare, 2001) sont les premiers à être remarqués à une vaste échelle. La reconnaissance de cette jeune cinéaste, qui mélange éléments graphiques et cinéma de l’intériorité, donne une visibilité à toute sa génération."

Libération – “Jeunes et expérimentaux” par Didier Péron

Libe

"Enthousiasme. En voyant ces films, mais aussi ceux flamboyants à s'en retourner les yeux de le très jeune Johanna Vaude qu'elle fabrique avec ciseaux et encre de chine comme des opéras psychédéliques faits main, en écoutant Photek ou As One à fond la caisse (L'oeil sauvage, Autoportrait et le monde...), on ne peut qu'être frappé par la diversité des approches et l'extrême enthousiasme qui les guide."