Tag : raphael-bassan

carte-blanche-raphael-bassan-cote-court-johanna-vaude

Côté Court Carte Blanche à Raphaël Bassan

Côté Court – Carte Blanche à Raphaël Bassan

Côté Court propose des séances de films en ligne. Vous pouvez découvrir dés maintenant la carte blanche donnée à Raphaël Bassan.
A cette occasion, mon film « Impressions » (d’après les cinématons de Gérard Courant – 2009) est programmé sur le site de Côté Court.

Côté Court Film Festival offers screenings online. Now you can discover an carte blanche given to Raphaël Bassan.
For this occasion, my film « Impressions » (starting from the cinematon by Gérard Courant – 2009) is screened on Côté Court website.

 Voir un extrait / view an extract

impressions [Excerpt] from johanna vaude on Vimeo.

 

Time : 14 min
Soundtrack : NOOR (…)
Original format : Mini DV
Copies : Mini DV, Béta SP Pal

Résumé : « Impressions » est un voyage esthétique partant de l’imagerie des portraits de personnalités filmées par le cinéaste Gérard Courant. Le film prend appuie sur ce fond cinématographique pour explorer le thème du portrait sous divers aspects et nous expose à de multiples univers de formes, de couleurs, de rythmes et d’identités…

Technique : Réalisation à partir des « Cinématons » de Gérard Courant : séries de portraits tournés en Super 8 depuis 1978. Hybridation de films Super 8, compressions Mpg, téléphone portable et images tournées en vidéo numérique.
Infos : Le film « Impressions » est édité en DVD pour la petite collection de Bref, le magazine du court-métrage, aux éditions Chalet Films accompagné d’un article de Raphaël Bassan. Une photo du film fait la couverture du numéro BREF 88 (Lire l’article…)

Synopsis : « Impressions » is an aesthetic journey based on portraits of personalities filmed by the french film-maker Gérard Courant. The resulting film investigates the subject of the portrait under various aspects : universes of forms, colours, rhythms and identities…

Technique : Based on Gérard Courant ‘s « Cinématon ». Series of portraits filmed in Super 8 since 1978. Hybridization of mixed Super 8 films, Mpg compressions, phone cell, and digital shooting. Edited and re-worked in Final Cut (special effects, double exposure…).
To know more : The film « Impressions » is edited in DVD by the french magazine BREF available on Chalet Films. An article from Raphaël Bassan is also edited on BREF #88 (Read the review)

 

artoff8463

cinéma expérimental abécédaire pour une contre culture – Johanna Vaude, Un art de l’hybridation

Johanna Vaude – Un art de l’hybridation

Par Raphaël Bassan aux Editions Yellow Now

« Avec Johanna Vaude, la philosophie même du cinéma expérimental se trouve boulversée. (…) L’idée de rupture, de démarquage par rapport au cinéma « traditionnel », ne se pose pas à elle. Ce que les plus ouverts des défenseurs de l’avant-garde cinématographique appelaient de leurs voeux depuis des décennies, à savoir la prise en compte de cette pratique en tant que branche à part entière du septième art, semble d’une naturelle évidence pour Johanna Vaude. Elle fait tout simplement des films. Les cloisonnements ne l’intéressent pas. »

Extrait de l’article « Johanna Vaude, Un art de l’hybridation » in Cinéma expérimental, abécédaire pour une contre-culture, p 263-266

Cinéma expérimental abécédaire pour une contre culture – Présentation du livre :

Cet ouvrage présenté sous forme d’abécédaire, apparemment composite, est à̀ parcourir comme le journal de bord d’un cinéphile, amateur de cinéma expérimental qui, au gré des époques et des supports, au gré des programmations, a tracé une voie (à poursuivre et à élargir) proposant des approches du cinéma d’avant-garde et expérimental.

[…] Les premiers textes datent de 1977, les derniers de 2013. Certains écrits remontent donc à l’é́poque où l’auteur intervenait déjà dans plusieurs revues (Écran, Canal, Cinéma différent) ; il sentait, intuitivement alors, qu’il ne lâcherait plus le morceau. Qu’il poursuivrait sa quête (tout en témoignant sur les films qui sortaient en salle) via des monographies, des entretiens de cinéastes et, à partir de 1990, en développant des réflexions sur l’identité du cinéma dit expérimental confronté à l’éclosion des nouveaux médias.
1977, c’est l’anné́e où est inauguré le Centre Pompidou. Le livre propose aussi de nombreux comptes rendus des manifestations ou des monographies à l’initiative de ce musée. La Cinémathèque française et le Forum des images, les coopératives de ­distribution indépendantes et des lieux alternatifs ont aussi été présents sur le front de l’expérimental. ­
à travers les divers textes de cet ouvrage, on sort de la salle de cinéma traditionnelle et on rejoint ainsi une problématique tout à fait contemporaine.
Le lecteur trouvera, dans Cinéma expérimental. Abécédaire pour une contre-­culture, un ­pano­rama des expériences, des auteurs, un historique des manifestations importantes et des consi­dérations sur les premiers temps du cinéma expérimental ; les différents textes ­s’inté­ressent tant à la scène française qu’aux expériences diverses de par le monde. [En lire plus sur le site de Yellow Now]

Lire des articles sur critikat, sur culture au poing, sur Mediapart et Critique d’art

artoff8463

Bref_88

Bref 88 – Impressions par Raphaël Bassan

Bref 88

Impressions par Raphaël Bassan – La petite collection de Bref

Cliquer pour agrandir…

*Cover + review & DVD*Click to enlarge…Bref 88Impressions de Johanna Vaude par Raphaël Bassan La petite collection de Bref 88

Bref  n°88 : « Impressions de Johanna Vaude » par Raphaël Bassan in Bref #88- Juillet-Août 2009, p.29

Il y a 55 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 55 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 55 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 55 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 55 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 55 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.

HYBRIDE DVD

« Pioneer of the rebirth French avant-garde cinema of recent years »Stefano Masi, Pesaro Film Festival
« La reconnaissance de cette jeune cinéaste, qui mélange éléments graphiques et cinéma de l’intériorité, donne une visibilité à toute sa génération » – Raphaël Bassan, Une encyclopédie du court-métrage français

« Johanna Vaude est cinéaste, vidéaste, plasticienne, analyste et historienne. Elle s’inscrit spontanément dans cette tradition des artistes historiens qui écrivent l’histoire de leur art aussi bien en images et sons qu’en textes littéraires : Peter Kubelka, Paul Sharits, Malcom Le Grice, Rose Lowder, Peter Tscherkassky (…) » – Nicole Brenez, Livret DVD Hybride

6 Film(s), 2 Bonus Film(s), Interviews, runtime 82 minutes, PAL/NTSC, ALL ZONES, stereo, 4:3
Hybride_DVD1

(English below)

Le DVD HYBRIDE rassemble une sélection de six films de Johanna Vaude : L’oeil sauvage, Notre Icare, Samouraï, Totalité remix, De l’Amort et Exploration. Chaque film développe son propre langage, sa thématique, et nous introduit dans des univers sensoriels singuliers où l’hybridation des médias et des techniques utilisés (mélange de peinture sur pellicule, images de synthèses, 3D, photos, films Super 8 et vidéo numérique) nous offre des images d’une poétique inattendue. Avec sa démarche très particulière de l’hybridation la cinéaste a renouvelé un genre qui brouille les frontières entre les domaines souvent cloisonnés du cinéma expérimental, de l’art vidéo, de l’animation et de la photographie et donne à réfléchir sur l’inventivité et les possibilités du cinéma expérimental contemporain.

DVD disponible chez Lowave

The Hybrid DVD assembles a selection of six films by Johanna Vaude : L’oeil sauvage (Wild Eye), Notre Icare (Our Icarus), Samouraï (Samurai) , Totalité Remix (Totality remix), De l’Amort (Love and Death), and Exploration. Each film contains its own language, its own theme, and submerges us in unique worlds where the hybridation of different types of media and techniques used presents us with unexpected poetic imagery. The diversity of the subjects and types of techniques contained in her films (mixture of painting on film, synthetic images, 3D, photos, Super 8 films, and digital video) encourages us to think about the inventiveness and possibilities of contemporary experimental cinema.

DVD available on Lowave website…

COLLABORATIONS WITH MUSICIANS ON THE « HYBRID » DVD :

objectif cinema

Objectif Cinema – Dossier Johanna Vaude

Objectif Cinema

Lire le  » Dossier Johanna Vaude  » Par Raphaël Bassan et Cédric Lépine en ligne …

zeuxis

Zeuxis 25 – L’art de l’hybridation selon Johanna Vaude par Raphaël Bassan

Zeuxis 25

« L’art de l’hybridation selon Johanna Vaude » par Raphaël Bassan

(english below)

Click to enlarge / cliquez pour agrandir…
Zeuxis 25

« L’art de l’hybridation selon Johanna Vaude » par Raphaël Bassan in « Zeuxis » n°25 (15 septembre), p 31, 2005.

english

THE ART OF THE HYBRIDIZATION ACCORDING TO JOHANNA VAUDE
BY RAPHAËL BASSAN

« The filmmaker Johanna Vaude, who realized certain experimental masterpieces of the last ten years (L’œil sauvage (Wild eye), on 1998; Notre Icare (Our Icare), on 2001), presents us, within the framework of the sessions dedicated to the avant-gardes by Nicole Brenez in the French Film library, of a programming in the form of a programming in the form of reflections multiforms on one of the major axes of experimental media(audiovisual), that of the hybridization inter-supports (argentique, digital, photos). This program, which covers (one Friday evening on two) September and October, is divided into three axes which are so many visual and theoretical propositions on the subject.
Johanna Vaude distinguishes the films of « transplant » which group together(include), on the depiction of the same work, elements resulting from diverse sources (video, digital, argentique) and live without damaging itself or opposing : Letter to Freddy Buache (Jean-Luc Godard, on 1982), Fast film (Virgil Vidrich, on 2003).
The films of « fusion » which mix all the supports without distinguishing them (photos, mini-DV, 16 millimeters, Super 8…), and whose mixing declines under the shape of a dissimilar material sources of which we cannot track down any more: Terrae (Ottello Vilgard, on 2001), De l’Amort (Johanna Vaude, on 2006).
The panorama closes with the « hereditary » said films, the sections formed by only digital conceived works, but which keep, in hollow, as a genetic track of the practices appropriate for the experimental movies ( argentique ): recycling, scratching, flicker, use of found footage : Spitfire (Patrice Kirchhofer, on 2005), Empire (Edouard Salier, on 2005).
When the production of supports argentiques is threatened (progressive abolition of Super 8 film today, 16 mm film tomorrow) and widely replaced by the use of mini-DV in the artistic creation, and where the ‘ new seers ‘ of the state-of-the-art said technologies want to appropriate, at the same time as the novelty of their support, that also the aesthetic innovation, this demonstration, which puts clocks(pendulums) at the hour, is welcome. The first radical works on the abstract image, attacked (affected) chemically, diverted, etc., were carried out by the film-makers from the 1920s. It is always useful to remind it.»

Cinémathèque française (French Film Archives) until 20th October.
http://www.cinematheque.fr/fr/espacecinephile/evenements/hybridation.html

« L’art de l’hybridation selon Johanna Vaude » par Raphaël Bassan in « Zeuxis » n°25 (15 September), p 31, 2005.

 

Bref51

Bref 51 – Le cinéma pindarique et intérieur de Johanna Vaude par Raphaël Bassan

Bref 51

« Le cinéma pindarique et intérieur de Johanna Vaude » par Raphaël Bassan in Bref, le magazine du court-métrage

Cliquer pour agrandir /  Click to enlarge
Johanna Vaude Bref 51
Notre icare johanna vaude    « Le cinéma pindarique et intérieur de Johanna Vaude » par Raphaël Bassan in Bref n°51, p54 – 57, 2002
Il y a 54 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 54 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 54 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 54 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.Il y a 54 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.

bref_47

Bref 47 – « Expérimentaux ou simplement cinéastes ? » par Raphaël Bassan

Bref 47

« Expérimentaux ou simplement cinéastes ? » par Raphaël Bassan

Click to enlarge / cliquez pour agrandir…

Bref_47_01Bref_47_02Bref_47_03Bref_47_04

« Expérimentaux ou simplement cinéastes ? » par Raphaël Bassan in Bref #47, p 40, 43, hiver 2000, 2001

l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.l y a 36 mots contenus dans le corps du texte. Ceci est beaucoup trop faible et devrait être augmenté.