Tag : cinema

thinkntalk-johanna-vaude-blow-up-arte

How To Make The Greatest Battle Compilation Ever by THINKNTALK

How To Make The Greatest Battle Compilation Ever by THINKNTALK

 

Un excellent article à propos de ma vidéos « Chargez ! », sous le prisme de la musique par Arthur Deligne sur le blog de THINKNTALK !

 

A great review online about my new video through music point of view by Arthur Deligne on THINKNTALK !

 

The ARTE cinema show BLOW UP just released a montage of the best battles in the history of movies, and it’s pretty f*****g awesome. Their secret ingredient? Music, of course.


They also had the best archives researchers and the great experimental director Johanna Vaude, but that’s not really my point. Well … actually, it is : this creation is awesome because of its rythm based editing.

 

And how do you give rythm to images? Yes, you guessed it, with music! In this case, especially with a percussive, high tempo, not so melodic composition. Johanna Vaude synchronizes the rising intensity of the soundtrack to the typical progress of battle scenes: the two armies face each other, their leader make a inspirig pep talk about freedom, then it’s time to charge the enemy. The two masses of corpses and horses collide … it’s time for slaughter.

I feel like I say that in every article I write, but music gives meaning to the images. It can make it look ridiculous or super emotional. That’s the inconscious power of sound. And this video is the best demonstration we have seen for a long time.


So, remember: the right music makes the good story, the convincing message. If you need help finding the right soundtrack or if you want to create a new one especially for your project, we are here for you.

thinktalk-johanna-vaude-blow-up-arte-camera-lucida

vincent-didier-blog-blow-up-arte-johanna-vaude

Chargez sur le blog de Vincent Didier

Chargez sur le blog de Vincent Didier

Un article sur le blog de Vincent Didier qui décrit très bien ma vidéo « Chargez ! »

Charge comprise

« Un montage parfait au pas de charge réalisé par Johanna Vaude pour l’émission sur le cinéma « Blow Up » sur Arte. Jubilation de la mise en place, euphorie du travelling, chocs de l’affrontement, hiératisme des discours, le cinéma use de différentes techniques pour mettre en scène le champ de bataille, entre plans d’ensemble, de foule, inserts incisifs de combats corps à corps. La grandiloquence et l’éloquence qui s’en dégagent submergent le spectateur qui croule sous cette ahurissante charge…d’images. »

chargez-johanna-vaude-vincent-didier-camera-lucida-arte

Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte

Chargez !

 

Time : 5 min
Production : Arte France / Camera Lucida
Editing and soundtrack : Johanna Vaude
Original format : digital
Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : « Ce fut une charge magnifique, mais terrible… » – Le Colonel Chabert – René Le Hénaff

Technique : Création d’une bande sonore (percussions) et montage visuel à partir des films des charges au cinéma
Infos : Chargez ! (Les charges au cinéma) par Johanna Vaude est une commande de Blow Up, l’actualité du cinéma (ou presque) sur Arte tv.

L’édito Blow up : « Pour ce numéro 300, la cinéaste Johanna Vaude propose un montage tout en adrénaline sur la charge au cinéma, un montage fait de chevaux au galop, de sabres levés, de bruits, de fureurs et de poussières avec entre autres Docteur Jivago, Kingdom of Heaven, Cheval de guerre et même 300… »


Synopsis : « It was a magnificent charge, but terrible… ».
Technique : Soundtarck created with percussions, editing work based on movies with attack charges.
To know more : Charge ! (The charges in movies) by Johanna Vaude is a a film commissioned by Blow Up, the new cinema webzine on Arte tv.

Listen the soundtrack :

 


Paroles de la musique du film (words of my soundtrack) :

« No retreat, no surrender »

« what all warriors have to to the beginning of time : conquer your fear, and I promise you’ll conquer death ! »

« The gift of freedom is yours by right.

But the home we seek resides not in some distant land, it’s in us ! And in our actions on this day !« 

« For the freedom »

« An age of freedom ! »

« And glory ! »

« Ce fut une charge magnifique, mais terrible… »

« May the Christian Lord guide my hand against your Roman Popery !

« Prepare to receive the true Lord ! « 

« Let’s go ! Haaaaa ! »

« Come on. »

« Come on ! »

« Chaaaaaaaaaarge ! »

« No prisonners ! No prisonners ! Yaaaahhhhh »

« Spartans never retreat! Spartans never surrender ! »

« Soldiers and citizens ! We bring you freedom ! We bring youbread !« 

« Hahouuuuu ! »

« Preapre for battle ! »

« Prepare for glory ! »

« Hahouuuuu ! »

« As long as we livewe must stay true to ourselves.« 

« I promise you, tomorrow morning, I will ride with you ! »

« Yeahhhhh. Yeahhhh ! »

– Paroles d’un barbare –

– Grognements –

« Charge ! »

« Charge ! »

« Rebel ! »

« Charge ! »

« Attack ! Attack ! »

– grognements et combats –

« Save yourself ! Save yourself ! »

  CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-01 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-04 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-06 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-07 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-08 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-09 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-10 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-11 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-13 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-14 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-15 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-16 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-17 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-18 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-20 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-21 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-22 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-23 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-24 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-25 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-28 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-29 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-36 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-39 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-40 CHARGEZ-Blow-up-Arte-Johanna-vaude-41

Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte

Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte

Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte

Les charges au cinéma Carte blanche sur Blow Up Arte

 

Bande annonce Festival Silhouette par Johanna Vaude

Bande annonce Festival Silhouette par Johanna Vaude

 

(English below)

Pour la troisième année consécutive, le festival Silhouette propose à un réalisateur dont il apprécie le travail de réaliser la bande annonce du festival.

Cette année, l’équipe de Silhouette m’a demandé de réaliser leur bande-annonce et m’a donné carte blanche pour une séance spéciale autour de mes films.

La programmation du festival est sous le signe de la rébellion, et c’est dans cette optique que j’ai imaginé la projection de mes vidéos.

Rendez-vous le 2 septembre à 15h00 au Vent se lève181 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris.

For the third year, The Silhouette Film Festival ask to a director, whom it loves the art work, to create the trailer of the festival.

This year, the Silhouette team asks me to create the trailer and also gives me a special screening of my films.

The programme is under the sign of rebellion and it’s in this way that I think the choice of my videos.

See you september 2 at 3:00 p.m at Le Vent se lève 181 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris.

 

« Pour la troisième année consécutive, nous proposons à un réalisateur dont nous apprécions le travail de réaliser la bande annonce du festival.
Le Festival Silhouette suit attentivement ses productions. En 2008, Samouraï est projeté en ouverture de la projection Hybride, Impressions en 2009, mais aussi Hypnotic en 2010. En 2011, deux courts métrages de Johanna Vaude sont sélectionné : Let’s fight and I turn home. Ufo dreams est projeté en 2012 et en 2015 au parc de la Butte du chapeau rouge dans la sélection Focus. »

– Festival Silhouette 2017

 

 

johanna-vaude-festival-silhouette-2017-carte-blanche

france culture

France Culture Mon jumeau le robot

France Culture Mon jumeau le robot

 

A l’occasion de la série documentaire consacrée aux robots sur la radio France Culture, je décrypte ma vidéo « I’m more than a machine » créée pour l’émission Blow Up Arte.

 

Mon intervention est diffusée dans le premier épisode : lundi 1er Mai 2017 à 17h00.

 L’émission sera disponible en poadcast après diffusion.

 

During a documentary series about robots at the french radio « France Culture », I talk about my video « I’m more than a machine » created for Blow Up Arte.

 

My speech will be broadcast Monday, 1 May 2017 at 5:00 p.m.

The programme will be available in poadcast after diffusion (only in french)


 

Tous les détails /// More details :

 

Du 1er au 04 Mai 2017 – tous les jours de 17h à 18h, La série documentaire « Mon jumeau, le robot » de Maylis Besserie, réalisation Anna Szmuc

 

Episode 1 : Robots-Hommes et Hommes-robots 

Avec Georges Proust, Jacques Attali, Pascal Pinteau, Jean-Claude Heudin, Johanna Vaude, Karine Alexandrian et Aurore Chiquot

 

Episode 2 : « Travailler comme un robot »

Avec Pascal Pinteau, Daniel Ichbiah, Jean-Luc Thomé, Mercedes Bueno-Garcia, Jean-Christophe Smal, Catherine Simon, Guillaume Morel, Christian Dujardin et les étudiants de l’école EPITA, Cédric Delmas, Benoît Peeters et François Schuiten

 

Episode 3 : « Il faut sauver le soldat robot »

Avec Blanca Li, Raja Chatila, Philippe Bidaud, Christophe Grand et les équipes de l’ONERA et Cyril Kabbara.

 

Episode 4 : « Un robot qui me veut du bien »

Avec Jean-Claude Heudin, Rodolphe Gélin, Aurore Chiquot, Michel Burger, Daniel Ichbiah, Pascal Pinteau, Mohammed Chetouani, Blanca Li, Kathleen Richardson, Raja Chatila, Catherine Simon et Alain Bensoussan

 

Michael Cimino par Johanna Vaude Blow Up arte

michael cimino par johanna vaude blow up arte

 

Time : 6 min
Production : Arte France / Camera Lucida
Editing and soundtrack : Johanna Vaude
Original format : digital
Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : Un hommage poétique au cinéaste Michael Cimino intitulé « The end of innocence ».

Technique : Montage sonore et visuel à partir des films de Michael Cimino (Heaven’s Gate, The Deer Hunter, The Year of The Dragon, Thunderbolt and Lightfoot…)
Infos : Michael Cimino par Johanna Vaude est une commande de Blow Up, l’actualité du cinéma (ou presque) sur Arte tv.

L’édito Blow up : « Donnons carte blanche à la cinéaste Johanna Vaude qui nous parle en images et en sons de l’immense Michael Cimino. »

Synopsis : A poetic tribute to Michael Cimino titled « The End of innocence ».
Technique : Editing and sound work based on Michael Cimino’s films (Heaven’s Gate, The Deer Hunter, The Year of The Dragon, Thunderbolt and Lightfoot…).
To know more : Michael Cimino by Johanna Vaude is a film commissioned by Blow Up, the new cinema webzine on Arte tv.

Listen the soundtrack :

 Will come…

 

Paroles de la musique du film (words of my soundtrack) :

« Here she’s – Idaho dream »

« I like the trees ».

« Nasdrovia ! Nasdrovia ! »

« Dreams… »

 « God bless America

From the mountains, to the  valleys,

« You want to play games ? Allright I play your fucking games »

God bless America« 

« Michael ! Oh Michael !… Oh Michael !… »

« You gonna shut… And even the army wants… (shouts) »

« This is a fucking war ! And I’m not get loosing, not this way !

Not ever politics, it’s always fucking politics ! This is Vietnam all over again ! »

« I don’t know… All I know is when I give up… I break. »

« Make beauty be before me,

Make beauty be behind me,

Make beauty be above me,

Make beauty be belong me (…) »

« It’s so beautiful ! »

 » (…) Make beauty be all around me… »

« It’s so beautiful ! »

« Try to believe my feelings for you. »

« It’s so beautiful ! »

« Make beauty be before me (…) »

« It’s so beautiful ! »

« Try to believe my feelings for you. »

« Make beauty be behind me (…) »

« It’s so beautiful ! »

« I do care for you. »

« It’s so beautiful ! »

« Make beauty be above me (…) »

« It’s so beautiful ! »

« Try to believe my feelings for you. »

« Make beauty be belong me (…) »

« It’s so beautiful ! »

« And I love you… »

« Dreams… »

« It’s so beautiful ! »

« I do care for you. »

« It’s so beautiful ! »

 » Make beauty be all around me… »

« It’s so beautiful ! »

« And I love you… »

michael cimino the deer hunter

michael cimino the deer hunter

michael cimino blow up arte

michael cimino par johanna vaude

michael cimino par johanna vaude

michael cimino par johanna vaude blow up arte

The end of innocence-10

michael cimino par johanna vaude blow up arte camera lucida

The end of innocence-13

The end of innocence-18

The end of innocence-19

michael cimino par johanna vaude camera lucida blow up arte

Michael Cimino par Johanna Vaude Blow Up arte

Ma nouvelle carte blanche est en ligne sur Blow Up Arte ! Le sujet : les nouvelles technologies au cinéma !
My new video is online for Blow Up Arte ! The subject : the new technologies through movies !

En guise de bouquet final (de la saison, on vous rassure), la cinéaste Johanna Vaude nous a également concocté un montage dont elle a le secret sur les nouvelles technologies : ordinateur, jeux vidéos, réalité virtuelle, eXistenZ, Matrix, Tron, Hackers et beaucoup d’autres. Son titre : High-Tech Exploration.

Et du coup l’année prochaine ? Eh bien un Michel Piccoli dévêtu partagera un pot de miel avec une Annie Girardot dévêtue aussi, Jessica Chastain et Brad Pitt admireront les tous petits pieds de leur nouveau-né, Annette Benning sortira de son bain avec une certaine classe face à un Colin Firth médusé, Lino Ventura distribuera bourre-pif et bons mots signés Michel Audiard et puis le fantôme d’Alfred Hitchcock hantera les films de François Truffaut, Brian De Palma, Martin Scorsese, Michelangelo Antonioni, Alain Resnais, Chantal Akerman, Jean-Luc Godard, Lars Von Trier ou Pedro Almodovar.

Bref, l’année 2017 que nous vous souhaitons excellente, sera désinvolte c’est sûr, et l’air de rien c’est sûr aussi.

Focus Johanna Vaude au Cabaret Vert

Focus Johanna Vaude au Cabaret Vert

 

A l’occasion du festival Rock & Territoire, le Cabaret Vert de Charleville-Mézières programme de nombreux concerts, de la BD, de l’art de rue et programme du cinéma !

Un focus de mes films sera présenté sous « Le Chapiteau aux images », un espace de 200m2 dévolu aux cinéma et notamment aux rapports entre les images et les musiques !

Samedi 28 Août de 15h à 19h. Entrée libre.

 

Présentation du site :

Johanna Vaude
Artiste et réalisatrice incontournable de la scène expérimentale, elle a réalisé des dizaines de films en hommage au cinéma. Elle est l’une des figures charismatiques des « mashup-films », films créés avec des morceaux de films plus ou moins connus, autrement dit : sample, collages, cut-up, found footage, remix…
Au programme : Mad Max, Blade Runner, Stanley Kubrick, Quentin Tarantino, Leonardo di Caprio, Scarlett Johansson, des films d’arts martiaux et de boxe…

 

Comment venir ? Toutes les infos sur le site

logo-right

Programmation Cinéma

Au Cabaret Vert, le Chapiteau aux images offrent trois salles de projection et près de 100 films internationaux : films musicaux, clips, images expérimentales, bizarreries et surprises…
Dans la pénombre du chapiteau, un cinéma différent est roi. Cet espace de 200m2 au design feutré a été imaginé en 2009 par l’association La Pellicule Ensorcelée avec les étudiants de l’ESAD de Reims pour interroger le regard et chahuter le spectateur.

 

UN PROJET DE TERRITOIRE.
A l’origine du Cabaret Vert, il y a l’association FLaP créée en 2003 par un groupe d’ardennais qui souhaite contribuer à la valorisation et au développement du département des Ardennes via l’organisation de manifestations culturelles.
Par la force de son identité, préservée et partagée, la capacité à faire rêver, à déclencher des émotions et à surprendre, le Cabaret Vert incarne les valeurs de bien être, d’authenticité, d’enchantement et de valeur du territoire-nature Ardenne qui s’étend de la France à la Belgique en passant par le Luxembourg.

L’ensemble des actions et projets menés par l’association s’appuient sur les principes liés à ceux de l’économie sociale et solidaire tels que : principe de gouvernance, non-lucrativité, gestion démocratique et utilité collective et sociale au service du développement durable.
Aujourd’hui, l’association FLaP emploie une équipe de 6 salariés à temps complet. Avec plus d’une centaine d’adhérents investis tout au long de l’année et plus de 1500 lors du Cabaret Vert, FLaP demeure une authentique aventure humaine portée par un engagement associatif populaire.

 

UN FESTIVAL RESPONSABLE.
Depuis ses débuts, le Cabaret Vert s’inscrit dans une logique d’économie sociale et solidaire, économie de proximité soucieuse de ses impacts sociaux et environnementaux. Le festival établi par exemple un lien fort avec ses prestataires locaux, garants de la qualité, de la variété et de la provenance des boissons et denrées alimentaires offerts aux festivaliers.
Les Engagements du Cabaret Vert doivent satisfaire les besoins actuels du festival sans compromettre ceux des éditions à venir. Ainsi les Engagements ont pour objectif d’assurer au festival un développement :
– économiquement viable
– socialement acceptable
– écologiquement responsable
Ainsi le Cabaret Vert est un événement qui cherche à s’inspirer d’une philosophie Développement Durable à la fois transversale, interconnectée et transmissible.

 
Programme-Traverse-Vidéo-2016

Un texte de Simone Dompeyre

Après la projection de Western Wind – I trust my feelings et I’m more than a machine au Festival Traverse Vidéo 2016, Simone Dompeyre m’a envoyé ce texte inspiré par mon travail et que je souhaite partager !

 

Dès 2005,  Johanna Vaude,  portée par son intérêt concernant la relation de l’humanisme de la Renaissance avec la question de la totalité, se lança dans le footage afin de suggérer, la place de l’homme dans l’univers à travers ses créations dans Totalité Remix,  son premier film intégralement d’images venues d’autres artistes et penseurs. Ensuite, elle réalisa Samouraï  où sans succomber aux vertiges de la technicité, elle entraîna son écriture vers les potentialités du numérique, sans oublier celles du super 8, qu’elle filma, peint, refilma, numérisa.  Depuis, ses cartes blanches pour Blow up, émission concernant le cinéma de Arte-TV, l’entraînent dans la pratique de la citation consciente,  sans entraver  son esprit de liberté, elle les pratique comme une virtuose s’empare d’une première partition avec laquelle elle compose ses propres morceaux. 

 

Ses opus naviguent entre le portrait de réalisateurs, ainsi Kubrick en 2011 : I Turn Home ;  le film de genre, le premier le chanbara  avec Samouraï  puis Color Shoot pour le western et les films sur les arts martiaux, la boxe, les jeux de casino et la Science fiction avec I’m more than a machine (robots et cinéma) … moins souvent des hommages à des icônes comme Di Caprio, Inner Stranger  et Scarlett Johansson et c’est Western Wind – I trust my feelings.

 

Johanna est une des fidèles de la première heure, cette année ce portrait-hommage et les robots, cyborgs et androïdes ont rejoint notre programmation. 

Western Wind – I trust my feelings. Ce film-Portrait qui cueille des images de films absolument divers dans l’écriture, le projet, le réalisateur, forme une image personnelle de la jeune femme au-delà de ses rôles. Johanna Vaude la façonne avec ses «  personnes/ persona le masque du théâtre latin », puisqu’y sourd une personnalité toujours en train de se faire selon ses décisions y compris de rôles et de films. Le titre préfère évoquer un poème  de la Renaissance anglaise, chanté par l’artiste dans Deux soeurs pour un roi de Justin Chadwick

Elle ne privilégie pas l’intrigue de ce film historique qui revenant  dans l’Angleterre pré-élisabéthaine, oppose Marie et Anne Boleyn pour l’amour du roi, mais des paroles de regret d’être abandonnée pour une autre, de surcroît sa sœur. En incipit, cette tristesse tendre accompagne la ligne musicale jusqu’à sa variation provoquée par le passage de films en costumes aux  contemporains et futuristes. Elle ouvre la découverte  de la femme mais seulement dans l’entr’aperçu d’ouvertures à l’iris modifiées par des éclats de couleur, dans ces feux d’artifices retenus d’abord, plus vifs ensuite puis remplacés par des plans précis de villes où déambuler, où courir, où détruire, ou de scènes d’amour du bucolique au torride. Autant d’indices de l’audace de Scarlett Johansson à passer de films d’auteur de Nolan à Allen aux blockbusters avec arme au poing, de rappels historiques de Marie Boleyn ou du modèle à la perle d’un Vermeer  romancé… de jeune fille émue aux vamps se dénudant, aux œillades incendiaires et au sourire félin de justicière. Johanne  dessine ce parcours, cette modulation d’actrice et ce sont outre les feux d’artifice qui multiplient le visage dans le même champ, des fondus qui le transposent d’un champ à l’autre et un fondu au blanc final qui lui ouvrent les champs/ films à venir alors que souvent son œil en très gros plan ou adressé en effet de hors cadre, atteste de son intelligence du jeu.

I’m more than a machine (robots et cinéma)  joue d’un  autre instrument plus tonitruant eu égard à son thème et aux genres de films induits le plus souvent même si souverain le sourire étrange de la femme robot de Métropolis  fait croire à des robots autre que tueurs et destructeurs. 

Les fragments dont Johanna rappelle, toujours, en générique de fin, l’origine se diversifient mais y règnent les robots gigantesques ou les mi-hommes/ mi-robots musclés   parce que c’est cette image qui prévaut avec l’emblématique brutalité de Terminator, 1989, qui devait exécuter la jeune femme enceinte de l’enfant sauveur de l’humanité. Qui se décline dans Pacific Rim,  2013, où des hordes de créatures sortis des océans sont pourchassées par d’aussi sauvages géants de fer. S’immiscent d’autres figures naïves Planète Interdite de 1957, quand les vaisseaux interplanétaires parvenaient dans d’autres planètes et y retrouvaient des survivants d’expéditions précédentes… quand Woody Allen caricature un monde gadgétisé à outrance, quand ce sont des androïdes enfants ou la recherche de robots sensibles comme Eva ou A.I. ; quand Wall E suit la recherche de l’amour à travers les espaces, quand THX 1138, dans le film éponyme, se libère de l’emprise de ceux qui oppresse les hommes réduits à l’esclavage par l’emploi de sédatifs. 

Le film explore d’autres essais de mêler les genres pour seul exemple Real Steel  entraîne un robot-boxeur … Par ailleurs, l’animation se mêle aux prises de vue et à ses trucages et Ghost in the Shell mêle le manga à la SF dans un Japon régi par Internet où une cyborg a des inquiétudes métaphysiques. 

Le tempo est souvent gagné par la virulence du propos, l’image saturée de cruauté et d’éclats de feu, de destruction, de fureur effroyable  et l’on se plaît à rêver qu’un 2001, l’Odyssée de l’Espace résiste.

 

Simone Dompeyre, directrice du festival Traverse Vidéo, Mai 2016.

 

Un texte de Simone Dompere

one-perfect-shot-jim-jarmusch-johanna-vaude

ONE PERFECT SHOT TRIBUTE TO JIM JARMUSCH

ONE PERFECT SHOT – TRIBUTE TO JIM JARMUSCH

[WATCH] CALLING FROM SOMEWHERE : A TRIBUTE TO JIM JARMUSCH

 

One Perfect Shot website passed my video tribute to Jim Jarmusch « Calling from somewhere » in an article written by H Perry Horton.  Go to the review…
Le site One Pefect Shot relaye ma Video hommage à Jim Jarmusch dans un article écrit par H Perry Horton. Voir l’article…

one perfect shot johanna vaude

Voyages dans le temps par Johanna Vaude Blow Up Arte

Voyages dans le temps par Johanna Vaude Blow Up Arte

johanna-vaude-camera-lucida-productions-blow-up-arte-tv

Time : 7 : 18 min
Production : Blow up Arte / Camera Lucida
Editing and soundtrack : Johanna Vaude
Original format : digital
Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : « Chronovision » : perception subjective du temps. « When I speak of time gentlemen, I’m referring to the fourth dimension » (The Time machine – George Wells / Rod Taylor movie)

Technique : Montage sonore et visuel à partir de films sur les voyages dans le temps ou évoquant et percevant le temps d’une façon particulière.

Infos : cette vidéo a été conçu pour l’émission de cinéma Blow Up Arte

Synopsis : « Chronovision » : subjective perception of time. « When I speak of time gentlemen, I’m referring to the fourth dimension » (The Time machine by George Wells / Rod Taylor movie)

Technique : Editing and sound work based on films using time travels or specific notion of times.

Additionnal information : This video was commissioned for the webzine cinema Blow Up Arte.

My soundtrack was made with free sample and experimental sounds additioned with different dialogues of films :

Paroles :

« When I speak of time gentlemen, I’m referring to the fourth dimension »

« Capable d’imaginer ou de rêver un autre temps »

« Fermez les yeux humains et ouvrez vos esprits » –  « I’m travelling through time »

« Futur… » –  « Capable d’imaginer ou de rêver un autre temps… » – « Remontez le temps ! »

« Time machine… » – « Fourth dimension… » – « Un trou dans le temps… »

« Think of time like a movie : you can pause, rewind or slow down any details you whishe. »

« Somewhere here I was born. And there I died. Is only a moment for you »

« Un visage de femme »

les voyages dans le temps par johanna vaude blow up arte

« Fermez les yeux humains et ouvrez vos esprits. Et ouvrez vos esprits… » – « Ecrans de vos esprits, écrans de vos esprits »

« D’autres images se présentent, se mêlent, dans un musée qui pourrait être celui de sa mémoire. » – « Fourth dimension… »

« Like a vision, I can see… » – « Fermez les yeux humains et ouvrez vos esprits… »

Chronovision par johanna vaude blow up arte

 « Comme en rêve, il lui montre un point hors de l’arbre, il s’entand dire : je viens de là ! »

« I’m from the futur. No past » – « Prevision, prevision » – « Un visage de femme » – « Je t’aime, je t’aime… »

« Marqué par une image d’enfance » – « Je t’aime, je t’aime… » – « I love you »

« Into the futur ! » – « Prevision, prevision » – « Into the futur ! »

 « Futur is not set »

johanna-vaude-camera-lucida-productions-blow-up-arte-tv
« Le message des hommes de l’avenir » – « je t’aime » – « entre en résonnance avec le monde futur » – « Change your destiny »

« Je t’aime, je t’aime… » – « I love you » – « Come back to me »

« Futur is not set »
Voyages dans le temps par Johanna Vaude Blow Up Arte

« You have a vision » – « I love you » – Et ouvrez vos esprits » – « Remember back »

« Le message des hommes de l’avenir entrait en résonnance avec le monde futur. »

« Ecrans de vos esprits » – « Je t’aime, je t’aime… » – « I love you » – « Et ouvrez vos esprits »

Voyages dans le temps par Johanna Vaude - blow up arte
« Where are you now ? » – « Il traversa une planète transformée »

« Change your destiny »

« Six hours, Fourty two minutes, twelve seconds »
les voyages dans le temps par johanna vaude arte blow up

 

Voyages dans le temps par Johanna Vaude Blow Up Arte

 

 

Sam Peckinpah par Johanna Vaude sur Blow Up Arte

 

Sam Peckinpah par Johanna Vaude sur Blow Up Arte

sam-peckinpah-johanna-vaude-blow-up-arte

Time : 6 : 23 min
Production : Blow up Arte / Camera Lucida
Editing and soundesign : Johanna Vaude
Original format : digital
Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : Hommage au cinéma de Sam Peckinpah. Son travail est traversé par sa vision du monde des hommes : rapports de force, soif de vengeance, domination, lutte pour la survie, mais aussi amitiés fortes souvent trahies, sensualité de la femme, fin d’un monde et poésie nostalgique…

Technique : Montage sonore et visuel à partir de la filmographie de Sam Peckinpah.

Infos : A l’occasion de la rétrospective à la Cinémathèque française, Blow Up Arte m’a donné carte blanche sur la filmographie de Sam Peckinpah.

Synopsis : A tribute to Sam Peckinpah’s movies. His work delivrate a vision of man’s world : balance of power, desire of vengeance, domination, struggle to survive, but also strong friendship frequently betray, sensuality of women, end of an world and nostalgic poetry…

Technique : Editing and sound work based on Sam Peckinpah’s filmography.

Additionnal information : On the occasion of the retrospective organized by the Cinematheque française, Blow up Arte offers me carte blanche on Sam Peckinpah’s movies.

  sam peckinpah-johanna-vaude-1

sam peckinpah-johanna-vaude-2

sam peckinpah-johanna-vaude-4

sam peckinpah-johanna-vaude-5

sam peckinpah-johanna-vaude-10

sam peckinpah-johanna-vaude-11

sam peckinpah-johanna-vaude-8

Festival Silhouette – Focus : Le chant de la terre

Mon film UFO DREAMS sera projeté au Festival Silhouette dans le cadre du focus : « Le Chant de la Terre« , vendredi 4 Septembre. Projection en plein air au Parc de la Butte du Chapeau Rouge, 21h00, Paris 19ème arr.

My film « UFO DREAMS » will be screened during the Silhouette Film Festival for an focus about « the song of the earth« , September 4th. Open air films screenings at the Butte du Chapeau Rouge park, 21:00 p.m, 19ème arr. Paris.

 

ufo-dreams-johanna-vaude-festival-silhouette-3

ufo-dreams-johanna-vaude-festival-silhouette

ufo-dreams-johanna-vaude-festival-silhouette-2

festival-silhouette-affiche-johanna-vaude

Festival Silhouette – projection plein air

Found Footage – Séance Johanna Vaude – Forum des Images

Found Footage – Séance Johanna Vaude – Forum des Images

Samedi 21 Mars 2015

Mois du film expérimental et de l’art vidéo

Cette séance du Mois du film expérimental et de l’art vidéo sera consacrée à mon travail en relation avec le found footage et en ma présence.

Chaque année en mars, la bibliothèque du cinéma François Truffaut organise le Mois du film expérimental et de l’art vidéo. Tous les samedis à 15h, projections et rencontres sont organisées à la Lucarne. Ces manifestations sont accompagnées d’une bibliographie. En 2015, le mois est consacré au found footage, pratique qui consiste à récupérer des pellicules déjà impressionnées pour y enregistrer un autre film, et qui est employée à la fois dans le cinéma expérimental, et dans l’art vidéo.

Forum des ImagesBibliothèque François Truffaut – Samedi 21 mars 2015, 15h – Entrée libre dans la limite des places disponibles. Réserver à l’avance auprès de la Bibliothèque François Truffaut.

johanna-vaude-forum-des-images

Le found footage – séance Johanna Vaude au Forum des images – Paris

Pour suivre l’actualité, inscrivez vous à la newsletter située en bas de page…
Register with our newsletter at the bottom of the page to receive the current events…

Chaque année en mars, la bibliothèque du cinéma François Truffaut organise le Mois du film expérimental et de l’art vidéo.

Johanna Vaude commence à réaliser à la fin des années 90 et début 2000 de façon totalement indépendante. Elle crée des films éclectiques.Explorant diverses pratiques artistiques, elle mélange aisément les techniques et les genres.Son parcours révèle différentes périodes, partant du Super 8 et de la peinture sur pellicule en allant vers l’hybridation des médias, des techniques et genres cinématographiques, jusqu’aux nouvelles technologies de l’image 2D et 3D. Avec sa démarche très particulière de l’hybridation, les films et vidéos de la cinéaste dépassent les frontières établies et sont projetés internationalement alors qu’ils ont été confectionnés hors des systèmes traditionnels. Sa filmographie dévoile des influences très vastes. La combinaison et la relation des images classiques et expérimentales engendrent des films artistiques inclassables qui oscillent entre avant-garde, clip musicaux, pop art, poésie introspective, expériences sensorielles, psychédélisme, rêve et fiction. Ses films et vidéos, basés sur une relation entre les images et le son, abordent des thèmes très divers. Elle privilégie le point de vue intérieur de ses sujets en créant des univers très intenses aux images, aux couleurs et au montage insoupçonnés. Elle propose un cinéma libre et sauvage, un cinéma sans règles et sans dogmes.À partir de 2006 Johanna Vaude crée les bandes sonores de ses films tout en continuant de collaborer avec des musiciens. Ces collaborations sont présentes sur l’édition du DVD hybride sorti chez le label Lowave avec le soutien du CNC. Depuis 2011, l’émission Blow Up sur arte.tv dédié à l’actualité du cinéma et initié par le critique Luc Lagier, lui donne régulièrement Carte Blanche sur des thématiques ou des réalisateurs.Cette séance sera plus particulièrement consacrée à ses travaux dans le domaine du found footage.

La carrière de Scarlett Johannson revisitée dans un fascinant clip psychédélique

La carrière de Scarlett Johannson revisitée dans un fascinant clip psychédélique

 « Une belle vidéo signée par l’artiste parisienne Johanna Vaude revient sur le devenir femme fatale de l’actrice américaine. »

Le site de première.fr consacre un très bel article à ma vidéo hommage pour l’actrice Scarlett Johansson réalisée dans le cadre de Blow Up Arte. [Lire l’article…]

The website of the cinema magazine « Première » has writted a very great review about my video tribute to Scarlett Johansson created for Blow Up Arte. [Read the review (only in french)]

johanna-vaude-article-premiere-cinema

Scarlett Johansson a marqué l’année 2014 en remodelant son image de manière passionnante dans trois films complètement différents : virtuelle dans Her de Spike Jonze, extraterrestre dans Under The Skin de Jonathan Glazer et surhumaine dans Lucy de Luc Besson (qui pourrait être le prequel de Her) en effet, l’actrice américaine s’est réinventée en mutante.

De son statut habituel de sex-symbol sensuel mais un brin consensuel, ScarJo a basculé vers une créature plus angoissante et hybride, une femme fatale des années 2010, aussi futuriste qu’insaisissable. L’artiste Johanna Vaude lui rend hommage dans « Western Wind – I trust my feelings « , un fascinant montage sonore et visuel.

Réalisée pour Arte, la vidéo pioche des images et des dialogues dans la riche filmographie de Johansson (de Sofia Coppola à Brian de Palma, en passant par Michael Bay, Woody Allen ou Christopher Nolan), pour délivrer un poème visuel psychédélique : des extraits de films apparaissent, se délitent et se superposent sur fond noir dans des bulles colorées, avec des ouvertures à l’iris aux airs de feu d’artifice.

Onirique et hantée, la musique est signée Johanna Vaude. La réalisatrice française s’est inspirée d’un poème médiéval chanté a capella par l’actrice dans Deux soeurs pour un roi (film de Justin Chadwick où elle partage l’affiche avec Natalie Portman et Eric Bana) et dont voici les entêtantes paroles en version originale : « Westron wynde, when wilt thou blow, The small raine down can raine. Cryst, if my love were in my armes And I in my bedde again ! »

Hommage à Scarlett Johansson – Blow Up Arte

Hommage à Scarlett Johansson – Blow Up Arte

western-wind-blow-up-arte

Time : 6: 46 min Production : Blow up Arte / Camera Lucida Editing and original music : Johanna Vaude Original format : digital Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : Un hommage à l’actrice Scarlett Johansson…

Technique : Montage sonore et visuel à partir de la filmographie de Scarlett Johansson.

Infos : « Western Wind – I trust my feelings » a été conçu à l’occasion d’une carte blanche pour l’émission Blow Up Arte. J’ai créé une musique originale inspirée par le jeu de l’actrice, sa voix et ses paroles présents dans ses films, et en particulier à partir d’un poème médiéval qu’elle chante a capella dans le film « The Other Boleyn Girl ». J’ai découvert que ce poème populaire du moyen-âge s’intitulant « Western Wind (Westron wynde) » était chanté dans les tavernes et a influencé de nombreux artistes tels que Igor Stravinsky…[Source wikipedia].

Découvrez les trois très beaux articles écrits sur le web par Konbini « Un superbe hommage à Scarlett Johansson« , sur Première « La carrière de Scarlett Johannson revisitée dans un fascinant clip psychédélique » et les Inrocks « Tomber amoureux de Scarlett Johansson en 5 minutes« !

Synopsis : A tribute to the actress Scarlett Johansson…

Technique : Editing and sound work based on Scarlett Johansson’s filmography.
To know more « Western Wind – I trust my feelings » was commissionned by Blow Up Arte. I created the original music inspired by the acting, the voice and the words of Scarlett Johansson in her films, based on a medieval poem whom she is singing a capella in the movie « The other Boleyn girl ». I discoverd that this popular medieval poem named « Westron wynde » was sung in the taverns and has influenced a number of artists such as Igor Stravinsky [view more on wikipedia].

SOUNDTRACK :

Click to enlarge / Cliquez pour agrandir…

‘Western wind, when will thou blow, The small rain down can rain ? Christ ! If my love were in my arms, And I in my bed again !’

‘Western wind, when will thou blow,

  johanna vaude blow up arte johanna vaude carte blanche scarlett johansson

             The small rain down can rain ?

johanna-vaude-camera-lucida-productions-blow-up-arte-tv

           Christ ! If my love were in my arms,

johanna-vaude-camera-lucida-productions-blow-up-arte-tv

                   And I in my bed again !’

scarlett-johansson-johanna-vaude-camera-lucida-productions-blow-up-arte-tv

scarlett-johansson-par-johanna-vaude_18

 

Westron wynde

‘Westron wynde, when wilt thou blow,

The small raine down can raine.

Cryst, if my love were in my armes

And I in my bedde again !’

index

Carte blanche sur Blow Up Arte, l’actualité du cinéma (ou presque) : Scarlett Johansson par Johanna Vaude

Scarlett-Johansson-par-johanna-vaude-blow-up-arte

 

PROJECTIONS

2015

> LES PASSEURS DE LUMIERE, Prix Label image 2016, Bannalec, France
> FORUM DES IMAGES, Bibliothèque François Truffaut, Mois du film expérimental et de l’art vidéo, Found footage : séance Johanna Vaude, Paris, France
> LUX, Scène Nationale de Valence, Hybride : court-métrage de Johanna Vaude, Valence, France
> VILLA ARSON, conférence / rencontre avec les étudiants dans le cadre du GREV (groupe de recherche et d’experimentations visuelles), Nice, France

LUX de Valence – Hybride : courts-metrages de Johanna Vaude

Pour suivre l’actualité, inscrivez vous à la newsletter située en bas de page…
Register with our newsletter at the bottom of the page to receive the current events…

LUX de Valence – Hybride : courts-metrages de Johanna Vaude

Séance de films le 13 janvier à 18h15

Je suis invitée une seconde fois par l’équipe du LUX de Valence menée par Catherine Rossi-Batôt pour présenter une séance de mes films retraçant ma pratique Hybride consistant à mélanger différentes techniques visuelles et sonores :

« De la peinture sur pellicule aux montages vidéos réalisées pour le magazine Blow Up d’Arte, un parcours à travers les films hybrides de Johanna Vaude, qui intègrent cinéma expérimental, arts vidéo et numérique, animation et clip, mashup.

Son talent : le montage, qui permet, avec très peu de moyens tout à la fois d’analyser et inventer un nouveau film. Johanna Vaude anime des ateliers Eurêka proposés par LUX en collaboration avec la Région Rhône-Alpes. »

 

LUX de Valence - Hybride : courts-metrages de Johanna Vaude

Villa Arson – invitation Conférence

Pour suivre l’actualité, inscrivez vous à la newsletter située en bas de page…
Register with our newsletter at the bottom of the page to receive the current events…

Villa Arson – invitation Conférence

Dans le cadre de GREV – groupe de recherche et d’expérimentation visuelle

7-8 janvier 2015 : Johanna Vaude, artiste

Des conférences complètent le dispositif d’enseignement. Elles sont proposées aux étudiants et également ouvertes au public. Ces conférences ont lieu généralement dans le Grand amphithéâtre (sauf mention contraire). Entrée libre.
La programmation est assurée par l’ensemble de l’équipe d’enseignants qui invite des artistes, des écrivains, des philosophes, des historiens, des critiques d’art et des cinéastes à partager leur expérience ou leur pratique de l’art.

 Des conférences complètent le dispositif d’enseignement. Elles sont proposées aux étudiants et également ouvertes au public.

villa arson - johanna vaude

La villa Arson est un établissement public administratif du ministère de la Culture à Nice qui réunit une école nationale supérieure d’art, un centre national d’art contemporain, une résidence d’artistes et une médiathèque spécialisée.

Elle est située sur la colline de Saint-Barthélemy, au nord de Nice, dans un domaine de deux hectares offrant un vaste panorama sur la ville.

Inaugurée en 1972, elle a pour missions la formation artistique, le soutien à la création et la diffusion de l’art contemporain.

PICTURE OF MY VISIT

#VillaArson #villa #Arson #Nice #FeliceVarini #Varini #picoftheday

Une photo publiée par Johanna Vaude (@johannavaude) le

#villa #Arson #VillaArson #nice #labyrinthe #picoftheday #sunshine

Une photo publiée par Johanna Vaude (@johannavaude) le

#ciel #sky #Nice #france #soleil #sun #contraste #contre #jour #picoftheday #shadow #contrejour #backlite

Une photo publiée par Johanna Vaude (@johannavaude) le

 

I’m invited at the Villa Arson art school for a conference during two days organized by the GREV (team of research in visual experimentations) : January 7, 8th 2015 in Nice.

Abel Ferrara par Johanna Vaude

abel ferrara par johanna vaude

Time : 4: 33 min
Production : Blow up Arte / Camera Lucida
Editing and soundtrack : Johanna Vaude
Original format : digital
Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : Un hommage aux films de Abel Ferrara…

Technique : Montage sonore et visuel à partir des films de Abel Ferrara.

InfosA l’occasion de la présentation du nouveau film d’Abel Ferrara « Welcome to New York » au festival de Cannes, Blow Up me donne carte blanche pour mettre à l’honneur ce réalisateur culte !

Synopsis : A tribute to Abel Ferrara’s films…

Technique : Editing and sound work starting from films by Abel Ferrara.
To know more : Abel Ferrara’s new film « Welcome to New York » will be presented at the Cannes festival. On this occasion, Blow Up gives me a new carte blanche to honor this cult Director !

Click to enlarge / Cliquez pour agrandir…

abel ferrara - recut
« We’re not evil because of the evil we do. We do evil because we are evil. » -The Addiction
abel ferrara par johanna vaude
« Where you gonna go, where you gonna run, where you gonna hide ? Nowhere… ’cause there’s no one like you left. » – Body Snatchers
blow up arte johanna vaude

 

PROJECTIONS

2015 FORUM DES IMAGES, Bibliothèque François Truffaut, Mois du film expérimental et de l’art vidéo, Found footage : séance Johanna Vaude, Paris, France

Casino et Cinéma – Blow Up arte

Casino et cinema blow up arte

Time : 8 : 07 min
Production : Blow up Arte / Camera Lucida
Editing and soundtrack : Johanna Vaude
Original format : digital
Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : Une expérience visuelle et sonore autour des joueurs de poker, casino, de l’addiction et de l’argent…

Technique : Montage sonore et visuel à partir de différents films d’Arts Martiaux.
Infos : Casino et cinéma par Johanna Vaude  est une commande de Blow Up, l’actualité du cinéma (ou presque) sur Arte tv.

La vidéo ayant été remarquée par des des Pokermen, un article a été édité sur le site Poker52.

Synopsis : A sound & visual experience about gambler, poker, casino, game addiction and money…

Technique : Editing and sound work from differents movies. Musique composed by Johanna Vaude
To know more : Casino et cinéma par Johanna Vaude is commissioned by Blow Up, the new cinema webzine on Arte tv.

The video was noticied by pokermen and a review was edited on Poker52.

PROJECTIONS

2013
> LES PASSEURS DE LUMIERE, Focus Johanna Vaude : carte blanche sur Blow Up Arte, curator : Michel Dupuis – Bannalec, France