Tag : son-et-image

Entretien avec Johanna Vaude, alchimiste du son & de l’image par le collectif Negatif

Le Collectif Négatif s’entretient avec Johanna Vaude sur sa pratique artistique, autant visuelle que musicale

A voir et à écouter ici.

Compositrice et réalisatrice de courts-métrages depuis vingt-ans, Johanna Vaude est inclassable dans les cases habituelles du cinéma. Occupant tous les postes dans la fabrication de ses films, ses films sont à la frontière de plusieurs univers : entre la pellicule et le numérique ; entre la création sonore et la création visuelle ; entre la matière qu’elle crée et celle qui existe déjà ou encore entre le musée, la salle de cinéma et la diffusion par Internet.

Se définissant comme alchimiste de l’image, Johanna Vaude cherche à extraire le « subtile de la matière ». Pouvant être rangée dans la catégorie du cinéma expérimental, elle souhaite ne souhaite pas définir l’avant-garde pour ne pas l’enfermer. Johanna Vaude a également réalisé un travail de recherche sous la direction de Nicole Brenez (invitée du 4ème épisode[1]) autour du concept d’ « hybridation ».

Elle travaille sur la matière de l’image comme sur les sons qui composent ses courts-métrages. Compositrice, Johanna Vaude imbrique l’image et son en s’inspirant notamment de la musique électronique des années 1990. Elle pense ainsi que la musique est toujours en avance sur son époque… Et sur les images.