traverse video 2017

Traverse Video 2017

Traverse Video 2017

Du 8 au 31 Mars 2017 à Toulouse

Le festival Traverse Vidéo programme deux de mes films réalisé pour Blow Up Arte :

– Mon hommage à Scarlett Johansson « Western Wind – I trsut my feelings« 

– Ma revisite des robots au cinéma « I’m more than a machine« 


ÉDITO
Et si la plus grande des qualités pour défendre l’expérimental était la persévérance…
voire l’entêtement si l’on glisse vers les mots en jeu que Traverse Vidéo aime poursuivre : avoir en tête / dans la pensée mais aussi avoir en premier, toujours.

Par son projet renouvelé de découvrir et de faire découvrir, de prouver que l’expérimental est et son désir de le partager, Traverse Vidéo vit de cet entêtement amoureux.
D’une après-midi lancée en 1997, avec, déjà, en vidéoconférence avec Stockholm, un installationniste, Magnus Wallin, qui trois mois après, était programmé à la Biennale de Venise

Traverse Vidéo
compte désormais des œuvres nombreuses venant de pays nombreux

L’expérimental n’est pourtant pas rentré dans les clous, il le ferait qu’il se perdrait lui-même.
Loin du désir d’allonger la littérature et de multiplier les ratures sur les vingt ans d’une vie, jugé le plus bel âge ou le pire, la perte de l’innocence ou le gain de la maturité, le modèle déjà arrêté ou le moment de la pensée utopique…
Traverse Vidéo préfère répondre en retrouvant des œuvres parmi celles programmées tout au long de ses 19 ans, les confrontant à des propositions nouvelles concernant les interrogations qui l’ont bâtie avec toujours l’esprit expérimental.
Ainsi venir à Traverse Vidéo prend la figure du jeu de piste… jeu dédoublé, lui-même en abyme, dont chacun peut dessiner son parcours.
Qu’il adopte celui du calendrier pour, d’une œuvre à l’autre, revivre l’histoire.
Qu’il préfère saisir que ce qui meut Traverse Vidéo tend des échos d’un art à un autre.
Qu’il recherche les programmations où s’affiche sans ambiguïté l’amour porté au montage et à ces formes spécifiques de l’expérimental…
Que tous viennent saisir combien il est vrai que l’humain reste son fondement, la voix qui se glisse ou qui hurle en poésie, le corps qui frémit ou se tord, l’image qui ressemble ou défigure, le sens qui se fait en sensation, les sensations qui font sens.
De l’Espace Croix Baragnon au Musée des Augustins, de la Chapelle des Carmélites aux Abattoirs…
Traverse Vidéo a toujours programmé films expérimentaux et art vidéo en une rencontre que certains accusaient de contre-nature, la 20ème édition prouve combien elle avait raison de croire en la force de ces formes.

Simone Dompeyre
Directrice Artistique de
Traverse Vidéo

traverse video-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>



Pour recevoir plus d'informations, inscrivez vous à la newsletter
Register with our newsletter to receive the current events