Tag : robot

Festival-science-et-cinema-robot-johanna-vaude

Festival Science et cinéma de la Côte d’Azur

Festival Science et cinéma de la Côte d’Azur

Ma carte blanche pour Blow Up Arte, « I’m more than a machine » (robots et cinéma) est projeté lors d’une séance en direction de publics scolaires (collèges et lycées) : jeudi 18 janvier 2018 à 9h et 14h à la médiathèque d’Antibes, dans le cadre du festival Sciences et Cinéma de la Côte d’Azur organisé par l’Université de Nice et par le Festival RISC. Les RISC proposent régulièrement une programmation de cinéma documentaire, fiction, expérimental, art vidéo parcourant différents domaines scientifiques (des sciences fondamentales aux sciences humaines et sociales) mais aussi des séances du mercredi après-midi, dédiées au jeune public.

festival_sciences_cinema_affiche_2017.indd

 

LOGO_Seul_vecto_140610

 

Antibes_mediatheque

 

robots-cinema-blow-up-arte

VAUDE-Johanna_Im-more-than-a-machine-Robots-et-cinéma-par-J.-Vaude-1

« I’m more than a machine » (robots et cinéma) est projeté jeudi 18 janvier 2018 à 9h et 14h à la médiathèque d’Antibes, dans le cadre du festival Sciences et Cinéma de la Côte d’Azur organisé par l’Université de Nice. Cette projection est également organisée par le Festival RISC.

 gdkzgigaz

« I’m more than a machine » (Les robots au cinéma) est projeté jeudi 18 janvier 2018 à 9h et 14h à la médiathèque d’Antibes, dans le cadre du festival Sciences et Cinéma de la Côte d’Azur organisé par l’Université de Nice. Séance organisée par le Festival RISC.

 

Séance l’impossible pour les 24h de science

Séance l’impossible pour les 24h de science

Cinésciences « Impossible » le 12 mai, 16h à Marseille

visuel_cinesciences

Date : vendredi 12 mai
Horaires : 16h-18h
Lieu : Vidéodrome, 49 Cours Julien 13006 Marseille

Inscription obligatoire (attention jauge limitée) : en cliquant ici

Événement facebook
Infos : cellule de culture scientifique, culture-scientifique@univ-amu.fr 04 13 55 10 92

 

L’association Polly Magoo organise une séance sur le thème de l’impossible en partenariat avec la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université et à l’occasion de l’événement 24h de science (Québec).

A cette occasion, mon recut sur les robots au cinéma « I’m more than a machine » sera présenté vendredi 12 mai prochain à 16h au vidéoclub d’art et essai Vidéodrome 2 en ma présence.

Entrée est libre et gratuite pour tous.

PRESENTATION

« Impossible de construire un drone qui voit comme une abeille ? Impossible de voir des champs magnétiques ? Impossible qu’un oiseau aboie comme un chien ? Projection gratuite (sur inscription) de courts-métrages sur le thème de l’impossible et discussions avec chercheur et cinéaste. En direct sur Facebook-vidéo avec les québécois du 24h de science ! Ce programme est proposé par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université, en partenariat avec l’association Polly Maggoo et Science pour tous. »

En présence de Erik VANHOUTTE, chercheur en biorobotique, L’Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Marey, et Johanna VAUDE, réalisatrice.
Séance présentée et animée par Serge DENTIN, directeur de l’association Polly Maggoo, et Thomas ANDRO, Cellule de culture scientifique, Aix-Marseille Université.

1ÈRE PARTIE DE SÉANCE / EN LIVE FACEBOOK AVEC LE QUÉBEC

Présentation de la séance, projection du film suivi d’un échange / discussion en direct sur Facebook-Vidéo :

THE CENTRIFUGE BRAIN PROJECT de Till NOWAK (Allemagne, 2011, fiction, VOSTFR, 6’55’’)
Suite à une recherche révélant l’effet positif d’un tourniquet sur l’intelligence des enfants, l’ingénieur Nick Laslowicz se lance dans l’invention de manèges pour adultes. Cette quête permanente pour s’élever dans les airs donne lieu à des créations dépassant les limites de la gravité.

2ÈME PARTIE DE SÉANCE

L’ÉQUILIBRE IMPOSSIBLE de Georges MÉLIÈS (France, 1902, fiction, 1’21)
Un homme seul, vêtu à la française, s’avance vers le public. Il ôte sa veste et se retrouve en chemise. Il exécute alors diverses acrobaties et devient quatre personnages identiques dont l’un se retrouve posé sur sa tête et les deux autres dans ses mains.

CARLITOPOLIS de Luis NIETO (France, 2005, animation-expérimental, 3’33’’)
Un étudiant qui présente son projet de fin d’études devant un jury. Un acte banal qui peu à peu devient une performance absurde et trompeuse…

WITH NATURE THERE ARE NO SPECIAL EFFECTS, ONLY CONSEQUENCES de PLATFORM (Italie, 2007, expérimental, 2’)
Un homme est filmé dans une pièce vide tandis qu’il se déplace et prend des positions toujours hors du point de barycentre. La nature du manque d’équilibre est invisible et son aptitude à se lever malgré des postures artificielles est inexplicable…

MAGNETIC MOVIE de Ruth JARMAN & Joe GERHARDT (Grande-Bretagne / États-Unis, 2007, expérimental, VOSTFR, 4’55’’)
Les vies secrètes des champs magnétiques invisibles expliquées comme des géométries chaotiques sans cesse en évolution. Sommes-nous en train de suivre une série d’exposés scientifiques sur l’univers en flux, ou de regarder un documentaire sur un univers de fiction ?

BIRDY WOUAF WOUAF de Ayce KARTAL (France / Turquie, 2016, animation, 4’10’’)
Birdy Wouaf Wouaf est un oisillon choyé par sa famille. Un jour, il se met à aboyer. Chassé violemment par son père pour sa différence, le petit oiseau vole de mésaventures en déconvenues jusqu’à croiser le chemin d’une belle oiselle.

DAHUCAPRA RUPIDAHU de Frédérique GYURAN, Vincent GAUTIER et Thibault BÉRARD (France, 2003, fiction-animation, 6’46’’)
Dahu : n.m.Animal fantastique et imaginaire qu’un jeune homme ou une jeune fille crédule est invité à chasser, en compagnie, durant l’hiver. Ce documentaire animalier nous entraîne sur ses traces…

5 MÈTRES 80 de Nicolas DEVEAUX (France, 2013, animation, 5’23’’)
Un troupeau de girafe se lance dans un enchaînement de plongeons acrobatiques de haut vol !

RAYMOND de BIF (France / Grand-Bretagne, 2006, animation, 5’40’’)
Raymond, un maître-nageur paresseux, aimerait bien découvrir l’océan. Une équipe de scientifiques se penche sur son cas.

ROBOTS ET CINÉMA de Johanna VAUDE (France, 2015, expérimental, 5’33’’)
L’expérience existentielle d’un robot : création, destruction, réparation et naissance d’une conscience…

Suivi d’un échange avec Johanna VAUDE

 

24h de science

france culture

France Culture Mon jumeau le robot

France Culture Mon jumeau le robot

 

A l’occasion de la série documentaire consacrée aux robots sur la radio France Culture, je décrypte ma vidéo « I’m more than a machine » créée pour l’émission Blow Up Arte.

 

Mon intervention est diffusée dans le premier épisode : lundi 1er Mai 2017 à 17h00.

 L’émission sera disponible en poadcast après diffusion.

 

During a documentary series about robots at the french radio « France Culture », I talk about my video « I’m more than a machine » created for Blow Up Arte.

 

My speech will be broadcast Monday, 1 May 2017 at 5:00 p.m.

The programme will be available in poadcast after diffusion (only in french)


 

Tous les détails /// More details :

 

Du 1er au 04 Mai 2017 – tous les jours de 17h à 18h, La série documentaire « Mon jumeau, le robot » de Maylis Besserie, réalisation Anna Szmuc

 

Episode 1 : Robots-Hommes et Hommes-robots 

Avec Georges Proust, Jacques Attali, Pascal Pinteau, Jean-Claude Heudin, Johanna Vaude, Karine Alexandrian et Aurore Chiquot

 

Episode 2 : « Travailler comme un robot »

Avec Pascal Pinteau, Daniel Ichbiah, Jean-Luc Thomé, Mercedes Bueno-Garcia, Jean-Christophe Smal, Catherine Simon, Guillaume Morel, Christian Dujardin et les étudiants de l’école EPITA, Cédric Delmas, Benoît Peeters et François Schuiten

 

Episode 3 : « Il faut sauver le soldat robot »

Avec Blanca Li, Raja Chatila, Philippe Bidaud, Christophe Grand et les équipes de l’ONERA et Cyril Kabbara.

 

Episode 4 : « Un robot qui me veut du bien »

Avec Jean-Claude Heudin, Rodolphe Gélin, Aurore Chiquot, Michel Burger, Daniel Ichbiah, Pascal Pinteau, Mohammed Chetouani, Blanca Li, Kathleen Richardson, Raja Chatila, Catherine Simon et Alain Bensoussan

 

Programme-Traverse-Vidéo-2016

Un texte de Simone Dompeyre

Après la projection de Western Wind – I trust my feelings et I’m more than a machine au Festival Traverse Vidéo 2016, Simone Dompeyre m’a envoyé ce texte inspiré par mon travail et que je souhaite partager !

 

Dès 2005,  Johanna Vaude,  portée par son intérêt concernant la relation de l’humanisme de la Renaissance avec la question de la totalité, se lança dans le footage afin de suggérer, la place de l’homme dans l’univers à travers ses créations dans Totalité Remix,  son premier film intégralement d’images venues d’autres artistes et penseurs. Ensuite, elle réalisa Samouraï  où sans succomber aux vertiges de la technicité, elle entraîna son écriture vers les potentialités du numérique, sans oublier celles du super 8, qu’elle filma, peint, refilma, numérisa.  Depuis, ses cartes blanches pour Blow up, émission concernant le cinéma de Arte-TV, l’entraînent dans la pratique de la citation consciente,  sans entraver  son esprit de liberté, elle les pratique comme une virtuose s’empare d’une première partition avec laquelle elle compose ses propres morceaux. 

 

Ses opus naviguent entre le portrait de réalisateurs, ainsi Kubrick en 2011 : I Turn Home ;  le film de genre, le premier le chanbara  avec Samouraï  puis Color Shoot pour le western et les films sur les arts martiaux, la boxe, les jeux de casino et la Science fiction avec I’m more than a machine (robots et cinéma) … moins souvent des hommages à des icônes comme Di Caprio, Inner Stranger  et Scarlett Johansson et c’est Western Wind – I trust my feelings.

 

Johanna est une des fidèles de la première heure, cette année ce portrait-hommage et les robots, cyborgs et androïdes ont rejoint notre programmation. 

Western Wind – I trust my feelings. Ce film-Portrait qui cueille des images de films absolument divers dans l’écriture, le projet, le réalisateur, forme une image personnelle de la jeune femme au-delà de ses rôles. Johanna Vaude la façonne avec ses «  personnes/ persona le masque du théâtre latin », puisqu’y sourd une personnalité toujours en train de se faire selon ses décisions y compris de rôles et de films. Le titre préfère évoquer un poème  de la Renaissance anglaise, chanté par l’artiste dans Deux soeurs pour un roi de Justin Chadwick

Elle ne privilégie pas l’intrigue de ce film historique qui revenant  dans l’Angleterre pré-élisabéthaine, oppose Marie et Anne Boleyn pour l’amour du roi, mais des paroles de regret d’être abandonnée pour une autre, de surcroît sa sœur. En incipit, cette tristesse tendre accompagne la ligne musicale jusqu’à sa variation provoquée par le passage de films en costumes aux  contemporains et futuristes. Elle ouvre la découverte  de la femme mais seulement dans l’entr’aperçu d’ouvertures à l’iris modifiées par des éclats de couleur, dans ces feux d’artifices retenus d’abord, plus vifs ensuite puis remplacés par des plans précis de villes où déambuler, où courir, où détruire, ou de scènes d’amour du bucolique au torride. Autant d’indices de l’audace de Scarlett Johansson à passer de films d’auteur de Nolan à Allen aux blockbusters avec arme au poing, de rappels historiques de Marie Boleyn ou du modèle à la perle d’un Vermeer  romancé… de jeune fille émue aux vamps se dénudant, aux œillades incendiaires et au sourire félin de justicière. Johanne  dessine ce parcours, cette modulation d’actrice et ce sont outre les feux d’artifice qui multiplient le visage dans le même champ, des fondus qui le transposent d’un champ à l’autre et un fondu au blanc final qui lui ouvrent les champs/ films à venir alors que souvent son œil en très gros plan ou adressé en effet de hors cadre, atteste de son intelligence du jeu.

I’m more than a machine (robots et cinéma)  joue d’un  autre instrument plus tonitruant eu égard à son thème et aux genres de films induits le plus souvent même si souverain le sourire étrange de la femme robot de Métropolis  fait croire à des robots autre que tueurs et destructeurs. 

Les fragments dont Johanna rappelle, toujours, en générique de fin, l’origine se diversifient mais y règnent les robots gigantesques ou les mi-hommes/ mi-robots musclés   parce que c’est cette image qui prévaut avec l’emblématique brutalité de Terminator, 1989, qui devait exécuter la jeune femme enceinte de l’enfant sauveur de l’humanité. Qui se décline dans Pacific Rim,  2013, où des hordes de créatures sortis des océans sont pourchassées par d’aussi sauvages géants de fer. S’immiscent d’autres figures naïves Planète Interdite de 1957, quand les vaisseaux interplanétaires parvenaient dans d’autres planètes et y retrouvaient des survivants d’expéditions précédentes… quand Woody Allen caricature un monde gadgétisé à outrance, quand ce sont des androïdes enfants ou la recherche de robots sensibles comme Eva ou A.I. ; quand Wall E suit la recherche de l’amour à travers les espaces, quand THX 1138, dans le film éponyme, se libère de l’emprise de ceux qui oppresse les hommes réduits à l’esclavage par l’emploi de sédatifs. 

Le film explore d’autres essais de mêler les genres pour seul exemple Real Steel  entraîne un robot-boxeur … Par ailleurs, l’animation se mêle aux prises de vue et à ses trucages et Ghost in the Shell mêle le manga à la SF dans un Japon régi par Internet où une cyborg a des inquiétudes métaphysiques. 

Le tempo est souvent gagné par la virulence du propos, l’image saturée de cruauté et d’éclats de feu, de destruction, de fureur effroyable  et l’on se plaît à rêver qu’un 2001, l’Odyssée de l’Espace résiste.

 

Simone Dompeyre, directrice du festival Traverse Vidéo, Mai 2016.

 

Un texte de Simone Dompere

Projection au Ministère de l’économie

Projection au Ministère de l’économie : « Objets intelligents, robots : fantasmes et réalités »

Ma carte blanche sur le thème des robots au cinéma sera projetée à l’occasion du colloque « Objets intelligents, robots : fantasmes et réalités ». Organisé par le Ministère de l’économie à Bercy dans le cadre du Printemps de l’économie.

Vendredi 17 Avril, 14h30 – 17h00. Entrée libre, inscription sur le site. La projection se fera en présence d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique.

johanna-vaude-ministère-finance-économie-robotique

Johanna Vaude pour l’ouverture du colloque sur la robotique avant la projection du film

axelle-lemaire-ministere-economie-robot

Discours d’Axelle Lemaire au Ministère de l’économie

Synopsis

De nouvelles technologies apparaissent. Des robots, qui ne correspondent en rien aux créatures inventées par les auteurs de science-fiction, se répandent dans toutes les activités humaines, au point d’investir le champ même de l’action publique. Nous sommes probablement à un tournant de civilisation. Les robots sont-ils l’avenir de la planète ?

Quatre conférences en scène exploreront les aspects anthropologique, technique et économique de ces transformations. Après ce temps de réflexion, une démonstration de plusieurs types de robots (industriels, humanoïdes, drone, etc.) sera organisée.

Robots et Cinéma par Johanna Vaude – Carte blanche Blow Up Arte

Robots et cinéma par Johanna Vaude – Carte blanche Blow Up Arte

Robot-cinema-johanna-vaude-arte

Time : 5 : 33 min
Production : Blow up Arte / Camera Lucida
Editing and soundtrack : Johanna Vaude
Original format : digital
Distributor : Blow Up Arte – Camera Lucida

 

Résumé : L’expérience existentielle d’un robot : création, destruction, réparation et naissance d’une conscience….

Technique : Montage sonore et visuel à partir de la filmographie des robots au cinéma. J’ai créé un montage proche de la mécanique robotique et une musique originale inspirée par les sons, les mouvements des robots ainsi que la fantaisie imaginaire qui les accompagne.

Infos : « I’m more than a machine » a été conçu à l’occasion d’une carte blanche pour l’émission Blow Up Arte. Ce film a fait l’objet d’une projection au Ministère des finances et de l’économie dans le cadre du colloque « Objets intelligent : réalités et fantasmes » en présence d’Axelle Lemaire, secrétaire d’état au numérique.

Synopsis : An existential experience of a robot : creation, destruction, repairs and birth of a conscience…

Technique : Editing and sound work based on films with robots. The editing is influenced by mechanical movement of robots. I created the original music inspired by the sounds and the fantasy of humans about robots.

Additionnal information :« I’m more than a machine » was commissionned by Blow Up Arte. This film was presented at the french finance and economical Ministry for his symposium about robots in the presence of the secretary of State of numerical : Axelle Lemaire.

SOUNDTRACK

Click to enlarge / Cliquez pour agrandir…

johanna-vaude-ministère-finance-économie-robotique

Johanna Vaude à l’ouverture du colloque sur la robotique au Ministère des Finances et de l’économie

Projection au Ministère de l’économie : « Objets intelligents, robots : fantasmes et réalités »

Ma carte blanche sur le thème des robots au cinéma sera projetée à l’occasion du colloque « Objets intelligents, robots : fantasmes et réalités ». Organisé par le Ministère de l’économie à Bercy dans le cadre du Printemps de l’économie.

Vendredi 17 Avril, 14h30 – 17h00. Entrée libre, inscription sur le site. La projection se fera en présence d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique.

axelle-lemaire-ministere-economie-robot

Discours d’Axelle Lemaire au Ministère de l’économie

Synopsis

De nouvelles technologies apparaissent. Des robots, qui ne correspondent en rien aux créatures inventées par les auteurs de science-fiction, se répandent dans toutes les activités humaines, au point d’investir le champ même de l’action publique. Nous sommes probablement à un tournant de civilisation. Les robots sont-ils l’avenir de la planète ?

Quatre conférences en scène exploreront les aspects anthropologique, technique et économique de ces transformations. Après ce temps de réflexion, une démonstration de plusieurs types de robots (industriels, humanoïdes, drone, etc.) sera organisée.

Printemps-Economie-Robotique-johanna-vaude

Les paroles de la musique tirés des films utilisés :

« I’m more than machine

Perfect organism

I’m ready ! I’m more than machine

Activate !

Call us machines

I give you an order !

Serve the public trust, protect the innocents, apply the law.

I’m a Terminator.

Come quietly or they will be… trouble.

Put down your weapon, you have twenty seconds to comply.

Get out

Drop the gun, you are under arrest !

Answer does not program. Unexeptable.

Disconnect me. Disconnect me. »

« That is going to be all right again. I feel much better now.  I can feel it. I can feel it.

Just a moment, just a moment… I was dreaming !…

I can see your lips move.

Answer does not program

I’m ready ! I’m more than machine

I was dreaming !… I can feel it.

I’m more than machine

I’m reborn. I can feel it

I’m reborn. I can feel it.

I’m reborn. I can feel it.

I’m reborn… »

« I’ll be back ! I’ll be back !

I was dreaming…

Destiny…

Dreaming…

Destiny…

Dreaming… »

PROJECTIONS :

2015 Présentation du Prix Label Image 2016, Festival Les Passeurs de Lumière, Bannalec, France

2015 MINISTÈRE DE L’ECONOMIE ET DE L’INDUSTRIE, projection en ouverture du Colloque Objets intelligents, robots : fantasmes et réalités, Printemps de l’économie, Paris, France