MK2 Beaubourg – Trois Couleurs

Jeune cinéaste, Johanna Vaude a commencé par des pratiques aussi diverses que la peinture, le dessin, la photo, la poésie, la vidéo et les installations, avant de rencontrer le cinéma expérimental durant ses études d’arts plastiques. Ce registre particulier a tout de suite attiré son attention. Très vite, il lui offre toute liberté d’expression pour […] Read More

Encyclopédie du Court-Métrage

"Les courts métrages de Johanna Vaude (Autoportrait & le monde, 1997, Notre Icare, 2001) sont les premiers à être remarqués à une vaste échelle. La reconnaissance de cette jeune cinéaste, qui mélange éléments graphiques et cinéma de l’intériorité, donne une visibilité à toute sa génération." Read More

Independent Film Show – « In the abysse of emulsion. The renaissance of experimental film in France » by Stefano Masi

cet œil sauvage est bien sûr aussi celui de la cinéaste, qui nous invite a explorer son propre imaginaire construit autour d’une autre forme de vision, à l’intérieur d’un univers qui n’est plus le notre. Un autre corps, une autre planète, des lois physiques différentes sur lesquelles se construit une expérience visuelle « autre » par rapport à notre propre construction. Read More

Samouraï 
(Samurai)

Trois motifs animent et rythment le film : le Samouraï (l’esprit à travers le corps, l’énergie), le Lotus (la quête) et le regard de l’Enfant (l’éthique). Le Samouraï symbolise […] : Three patterns animate and give a rhythm to the film : the Samouraï (the mind through the body, the energy), the lotus (the quest), and the child’s look over it all (the ethics). The Samouraï represents the […]

Read More

Notre Icare 
(Our Icarus)

Un homme se retrouve confronté à des images violentes du monde. Son Icare réagit et se déploie... […] : A man is confronted to violent images of the world. His Icare reacts and soars […] Read More

Libération – « Jeunes et expérimentaux » par Didier Péron

"Enthousiasme. En voyant ces films, mais aussi ceux flamboyants à s'en retourner les yeux de le très jeune Johanna Vaude qu'elle fabrique avec ciseaux et encre de chine comme des opéras psychédéliques faits main, en écoutant Photek ou As One à fond la caisse (L'oeil sauvage, Autoportrait et le monde...), on ne peut qu'être frappé par la diversité des approches et l'extrême enthousiasme qui les guide." Read More

Totalité 
(Totality)

Totalité a été tourné image par image à partir d’iconographies : les écorchés de Vésale, les dessins de Agipa de Nettesheim et de Léonard de Vinci, des photos de […] : This film has been shot one image after another, based on already existing images, paintings, photos : Vésale’s “the écorchés”, drawings by Agipa de Nettesheim and Leonardo da Vinci, photos by Muybridge, […] Read More

RECEPTION

Un diner est donné autour d'une table. Les invités conversent et mangent, chacun déversant ses connaissances sous l'oeil attentif d'une […] : A dinner is given around a table. Guests eat and converse, each spilling his knowledge under the watchful eye of an observer […]

Read More

L’oeil sauvage
 (wild eye)

L'œil sauvage traduit la vision. C’est le voyage d’un œil ouvert aux mondes (extérieurs et intérieurs) : il « s’intériorise », s’ouvre à d’autres perceptions […] : L’œil sauvage expresses our way of seeing. It is the trip of an eye that opens to the world (to both our inside world and the “real world”). It goes inside itself, opens to […] Read More

Autoportrait et le monde
 (Self Portrait and the world)

Essai esthétique où circulent des formes, des couleurs, des dimensions qui se croisent et s’entrecroisent à un rythme où se perd tout repère […] Aesthetic attempt in which intertwining forms, colours and dimensions are moving in such a rhythm that all landmarks are lost […] Read More

1 8 9 10